LA ROUTE DES CHÂTEAUX CATHARES

LA ROUTE DES CHÂTEAUX CATHARES

Classé parmi « les plus beaux villages de France », Lagrasse conserve au coeur du pays Corbières-Minervois un patrimoine exceptionnel qui s’égaye de l’activité de nombreux artisans. De là, cap sur les Corbières sauvages du côté de Villerouge-Termènes avec sa forteresse militaire, avant de rejoindre les imposants châteaux cathares. Se confondant avec la ligne de crête des montagnes, à 800 m d’altitude, Duilhacsous-Peyrepertuse est l’un des plus impressionnants des « Cinq fils de Carcassonne » : Puylaurens, Aguilar, Quéribus, Peyrepertuse et Termes. Véritable leçon d’architecture militaire à ciel ouvert, il ne fut jamais assiégé, ni pris par les croisés.

Petits villages et vallées profondes
À Cucugnan, laissez-vous conter l’histoire du curé avant et Tuchan, les gorges sont très impressionnantes. C’est ensuite chapelle romane dédiée à Saint-Félix, Saint-Jean-de-Barrou, Fraissé, est parfois capricieuse et, bien sûr, Fontjoncouse qui abrite le chef triplement étoilé au Michelin Gilles Goujon.

Des vins d’altitude

La région des Hautes Corbières bénéficie de la protection naturelle des montagnes contre les caprices climatiques. Les influences maritimes y pénètrent très peu. Ce terroir d’altitude, situé entre 250 et 500 mètres, est caractérisé par des maturations plus lentes mais complètes, donnant le temps à l’expression des arômes. Il produit des vins frais, particulièrement fins et parfois même aériens mêlant le fruit à la minéralité apportée par les sols de schiste. 

 

Frais et aromatiques
L’encépagement est largement dominé par le carignan, mais aussi le grenache noir, le mourvèdre et la syrah. Les vins rouges y ont une belle robe soutenue allant de la cerise au rubis. Ils développent des arômes de fruits rouges sauvages. En bouche, leurs tanins frais et fondus sont très agréables. Ils savent parfaitement s’accorder avec des mets délicats comme le lapin aux herbes. Du côté de Durban, les vins ont un profil différent. Ils sont très structurés et chaleureux avec des notes épicées et des odeurs de garrigue. 

 

DES PAYSAGES ARIDES
Quelle curiosité de découvrir des vignes enchâssées dans des gorges profondes. La petite route qui mène à Fontjoncouse en est un bon exemple. La vigne est pourtant bien là, dès la moindre parcelle accessible, témoignage de générations de vignerons qui ont su dompter cette terre aride et minérale. À ses côtés, les châtaigniers, chênes blancs, arbousiers et les buis parviennent à se frayer un passage dans ces roches inhospitalières où ils captent le peu d’eau nécessaire à la vie.

INCONTOURNABLE

LA RICHESSE DES PLANTES MELLIFÈRES
Au moulin de Boysède, les apiculteurs perpétuent des pratiques anciennes fondées sur une connaissance complète de la flore mellifère autour de Lagrasse. On comprend ainsi mieux les différents types de vins en fonction des nombreuses plantes butinées et des périodes de floraison. L’un des plus fameux est le miel de romarin appelé miel de Narbonne et dont la réputation remonte à l’époque romaine.
Infos - 04 68 43 10 10

A faire
A voir
Les domaines